Les lois genrées de la guerre

clio hfsClio n° 39 « Les lois genrées de la guerre », sous la direction de Fabrice Virgili

Responsable du numéro : Fabrice Virgili
1914-2014 : en cette année de centenaire, Clio, Femmes, Genre, Histoire portera son regard sur d’autres conflits. Depuis la fin du xxe siècle, leur étude a été renouvelée, d’un côté par une approche anthropologique du fait guerrier et une attention portée à l’intime, de l’autre par la focale mise sur les sorties de guerre. Par ailleurs, la guerre dans l’ex-Yougoslavie, puis le génocide des Tutsis au Rwanda, ont abouti à la constitution de tribunaux internationaux, le TPIY en 1991, puis le TPIR trois ans plus tard. La dénonciation de la violence sexuelle et la protection des populations civiles ont été de plus en plus prises en compte au niveau international et ces questions ont attiré l’attention des chercheurs. Ainsi, depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, les violences faites aux femmes et la mixité croissante de la sphère militaire ont constitué un marqueur fluctuant de ce que l’on dénomme « les lois de la guerre ».

Dossier

  • Philippe Clancier, Hommes guerriers et femmes invisibles, le choix des scribes dans le Proche-Orient ancien
  • Sophie Cassagnes-Brouquet, Au service de la guerre juste. Mathilde de Toscane (XIe-XIIe siècle)
  • Mariana Muravyeva, “Ni pillage ni viol sans ordre préalable”. Codifier la guerre dans l’Europe moderne
  • Régis Schlagdenhauffen, Désirs condamnés : punir les « homosexuels » en Alsace annexée (1940-1945)
  • Alain Blum & Amandine Regamey, Le héros et la martyre ou le viol effacé (Lituanie 1944-2000)
  • Christine Lévy, Le Tribunal international des femmes de Tokyo en 2000 : une réponse féministe au révisionnisme ?

Regards complémentaires

  • Annette Wieviorka, À propos des femmes dans les procès du nazisme

Actualités de la recherche

  • Françoise Thébaud, Penser les guerres du XXe siècle à partir des femmes et du genre : quarante ans d’historiographie
  • Isabelle Delpla, Les femmes et la justice pénale internationale

Documents

  • Alain Blum & Amandine Regamey, Plainte et enquête autour d’un viol (Lituanie soviétique, 1959)

Témoignage

  • Une communauté de femmes en prison pendant la guerre d’Algérie. Entretien avec Christiane Klapisch-Zuber par Michelle Zancarini-Fournel

Portrait

  • Marie-Claire Hoock-Demarle, Rita Thalmann – pionnière de l’histoire des femmes

Varia

  • Agustina Cepeda, Au temps du Test du crapaud. Justice et avortement (Argentine, mi-XXe siècle)
  • Rémy Pawin, Le genre du bonheur (France, 1945-années 1970)

Clio a lu (consultable sur http://clio.revues.org)

The place of women in war 1914-2014

La première conférence de Women in War www.womeninwar.org in Sarajevo

Women in war’s first conference www.womeninwar.org  in Sarajevo

with/avec the Gender iInstitute of the University of Sarajevo

The place of women in war 1914-2014

Sarajevo June 7th and 8th 2014.

The Women in War inaugural conference will take place in Sarajevo on June 7th and  8th, with the support of the University of Sarajevo’s Gender department.

2014 marks the centennial of the start of World War One and a greater visibility of women in armed conflict.

As well as the numerous commemorative events and conferences that will be taking place, this centennial is a unique opportunity to assess the experience and consequences of war on women twenty years after the war in the ex-Yugoslav area (1991-1995), with a look towards the past as well as at conflicts of the same period, namely Rwanda.

This conference is the first academic one of its kind to be held in Sarajevo, we invite proposals for papers in the following or related areas. Although the focus is Bosnia, the examples can be taken from other regions of the world.

  • Gender and Armed Conflict
  • Women in and around the Military
  • War time rape
  • Gender and Nationalism
  • Gender and Post-war reconstruction
  • Men, Masculinity and War
  • Gendered Memories of War and Political Violence

Abstracts of max. 350 words should be submitted by April 12 to carolmann33@gmail.com and nermina.trbonja@gmail.com

Authors of abstracts (selected or not) will be informed by May 1st 2014

Keynote speakers:

Cynthia Cockburn (to be confirmed)

Elissa Helms (confirmed) Gender Studies at the Central European University in Budapest, Hungary

Stef Jansen, University of Manchester (to be confirmed)

Revue historique des armées, « Aux armes citoyennes! »

couv_rha272-small200
Crédits: SHD / Droits d’auteur © Revue historique des armées

La revue historique des armées a intitulé son dernier numéro « Aux armes citoyennes! ».

Son contenu est disponible en ligne.

Retrouvez ci-dessous son sommaire:

« Femmes et guerres, one person crying »

CaptureLe centre de la mémoire présente : « Femmes et guerres : One person crying, Women and war ».

À l’aide de plus de 90 photographies noir et blanc, Marissa Roth, photoreporter américaine, aborde les effets immédiats et durables de la guerre sur les femmes.

Le voyage de la photographe débute à Novi Sad en Yougoslavie en 1984 et se conclut à Oradour en 2013. Les photographies couvrent une dizaine de conflits mondiaux au long d’une période de travail de 28 années qui commence avec l’histoire personnelle de Marissa Roth en tant que fille de réfugiés de l’Holocauste.

L’exposition inclut des panneaux qui fournissent des références historiques et reviennent sur le déroulement des guerres abordées par la photographe. Un ensemble de projections (témoignages, documentaires), d’ouvrages, d’archives se rapportant aux violences faites aux femmes lors des guerres complète le travail photographique de Marissa Roth.

« Il n’y a pas de sang ni d’armes dans ces images, juste le souvenir de ces vies passées dans un après-guerre sans fin comme toile de fond » Marissa Roth

Dossiers pédagogiques Femmes et guerres

Plus d’infos

« Malgré-elles » : fiction à 20h45 sur France3 le 09/10/2012

Pour ne plus oublier ces vies, Nina Barbier, fille de Malgré-elles, avait publié un livre. Aujourd’hui, elle co-signe une fiction tournée essentiellement en Alsace.

Synopsis
Alice et Lisette ont 17 ans lorsqu’elles sont arrachées de force à leur famille pour collaborer à l’effort de guerre en Allemagne. Après un séjour de six mois dans un camp d’endoctrinement, elles sont toutes les deux placées dans une usine d’armement où elles ont pour tâche de remplir des obus à une cadence inhumaine. Une explosion éclate, elles sont soupçonnées de sabotage et menacées d’être déplacées dans un camp de redressement.

Alice et Lisette se croient sauvées lorsqu’on leur annonce leur transfert pour une maternité. Elles découvrent la réalité des Lebensborn (« fontaines de vie »), et de l’organisation implacable des nazis pour constituer une « race pure ». Ni l’une ni l’autre ne se doute de ce qui les attend…

« Les Malgré-elles » de Nina Barbier aux Editions La Nuée Bleue, 2001, 112 pages, 22 euros

Plus d’infos sur le site de France 3

Cycle « Violences de guerre » – 1er octobre 2012: Regina Mühlhäuser: « Conquêtes » Violences sexuelles et relations intimes : les soldats allemands en URSS (1941-1945)

Le livre sera présenté par l’auteure, Regina Mühlhäuser, et discuté par Elissa Mailänder, professeure associée en histoire contemporaine à Sciences Po (CHSP).

Lundi 1er octobre 2012, 17h-18h30
Sciences Po, salle de conférences,
rez-de-chaussée
56, rue Jacob, 75006 Paris

Contact :
ransinan(AT)ciera.fr ou
carole.gautier(AT)sciences-po.fr

Entrée libre dans la mesure des places disponibles.

« Le livre de Regina Mühlhäuser sur la violence de guerre porte bien au-delà de la Seconde guerre mondiale. Les exemples du camp d’Abu Graib ou des viols de masse pendant la guerre de Yougoslavie démontrent que le sujet est toujours d’actualité. » Harald Welzer, Deutschland Radio Kultur

Les crimes sexuels commis par les troupes d’occupation allemandes en Union soviétique pendant la Seconde guerre mondiale correspondent à un phénomène extrêmement répandu, quoique jamais exploré par la recherche jusqu’à présent. Regina Mühlhäuser analyse les violences sexuelles et le large spectre des pratiques hétérosexuelles des membres de la Wehrmacht et de la SS, – prostitution, bordels militaires, sexe en échange de nourriture ou de protection, relations intimes consenties pouvant conduire à des demandes d’autorisation de mariage. En même temps, elle situe ces pratiques dans le cadre plus large des représentations de la masculinité et de la sexualité qui prévalaient à l’époque. Le travail de Regina Mühlhäuser apporte une nouvelle pierre à la connaissance des politiques sexuelles national-socialistes, notamment dans le contexte du front de l’Est. Il constitue une étape incontournable dans la compréhension des interactions entre masculinité, violence et sexualité en temps de guerre.

« Cinéma et Shoah : Portraits de femmes »

Le mémorial de la Shoah organise depuis octobre 2010 un rendez-vous mensuel de deux heures au cours duquel critiques, historiens, philosophes, cinéastes explorent la relation particulière entre le cinéma et l’évocation de la Shoah.

La saison 2012-2013 est consacrée à la thématique  : « Cinéma et Shoah : Portraits de femmes »

Veuillez agrandir votre affichage pour visualiser l’intégralité du programme.

5èmes Rencontres historiques de l’Ecole militaire « 1942. Des rafles à la déportation »

 

5èmes Rencontres historiques de l’Ecole militaire « 1942. Des rafles à la déportation ».

Pour les 5èmes Rencontres historiques de l’Ecole militaire, le ministère de la Défense et des Anciens Combattants organise, en partenariat avec le Mémorial de la SHOAH, une journée d’étude intitulée « 1942. Des rafles à la déportation ».

Cette journée, qui s’inscrit dans le cadre de la commémoration des rafles et de la déportation des Juifs en 1942, se déroulera le 24 mars prochain, à l’Ecole militaire, amphithéâtre Foch. La table ronde animée par Henry Rousso, directeur de recherche au CNRS, sera suivie d’une projection du film « Elle s’appelait Sarah » réalisé par Gilles Paquet-Brenner.

Renseignements et réservations :  dmpa-colloque.historique@defense.gouv.fr

blog g&g& (2)

blog-g-g--copie-1.jpg

Journée internationale des Femmes : « Femmes en 1ère ligne ? »

A l’occasion de la Journée internationale des femmes, la ville de Mouans-Sartoux (Alpes Maritimes) organise une projection-débat autour de la question suivante : « Femmes en 1ère ligne? »

Sans-titre-copie-6.jpg

Journée internationale des Femmes

Femmes en 1ère ligne ?

Jeudi 8 mars à 20 h

cinéma La strada de Mouans-Sartoux

20 h : Film

Les femmes de l’ombre

de Jean-Paul Salomé

Avec Sophie Marceau, Julie Depardieu, Marie Gillain

Suivi d’un débat avec Elodie Jauneau, spécialisée dans l’engagement militaire des femmes ; Karine Lambert, historienne spécialiste du Genre ; toute deux membres de la Fédération de recherche sur le Genre ; des femmes militaires et Marie-Louise Gourdon, maire-adjointe à la culture de Mouans-Sartoux, Conseillère générale des A M

Renseignements et réservation :

Centre Culturel des Cèdres – B.P 27 – 77 allée des Cèdres, 06370 Mouans Sartoux

centrecultureldescedres@mouans-sartoux.net

http://www.centrecultureldescedres.fr

WWW Virtual Library Women’s History

WWW Virtual Library Women’s History

About this Library
The main purposes of this virtual library are to list women’s history institutions and organizations, locate archival and library collections, and provide links to Internet resources on women’s history. In addition, also included are a list of women’s studies journals and a few comprehensive link collections useful as a starting point for searching the Internet for women’s studies in general.

Plusieurs rubriques dont : Aviation & Space,Men-Masculinity,Military

Un aperçu de la rubrique « Military »

American Women and the World War II Experience This guide serves as an introduction to online and print sources covering the experiences of American women during World War II. By Jennifer Broberg, at the University of Illinois at Urbana-Champaign.

Cantinières and Vivandières of the French Army Cantinières and vivandières were women who served as official auxiliary personnel to French (and other) army combat units from early modern times until about the time of World War One. Their official task was to sell food and drink to the soldiers of their regiment to supplement the always inadequate army rations. On this site Thomas Cardoza provides information about cantinières and vivandières focusing specifically on cantinières and vivandières of the French army, but also on cantinières and vivandières from other countries and cantinières serving such non-military entities as the sapeurs-pompiers (firefighters).

Kenau Simonsdochter Hasselaer (1526-1588) Biography of Kenau Hasselaer, business woman and legendary defender of the city of Haarlem against Spanish troops (1572-1573). Text, in Dutch, by Els Kloek.

Minerva Center An educational foundation for the study of women and the military and women in war. Runs H-MINERVA Discussion Network, published Minerva: Quarterly Report on Women and the Military a journal now renamed Women and War; launching the Minerva Society for the Study of Women and War (MSSWW) in 2007. The website features bibliographies of women and the military in history.

Minerva Journal of Women and War A multidisciplinary journal which welcomes submissions pertaining to the relationship of women to war and the role of gender in the armed services around the world. This new journal replaces Minerva: Quarterly Report on Women and the Military.

Of Love and War This online version of an Australian War Memorial exhibition looks at the impact of war on the lives of Australian servicemen and women, the lovers they left behind or those they met while serving. Visitors can contribute using Flickr Commons and a Blog.

Oorlogsliefdekind Nederlands-Indië – Indonesië (‘War Love Child’). During the Indonesian war of independence, Dutch soldiers had relationships with Indonesian girls and fathered children with them. After Indonesia gained independence, and the troops went home an unknown number of Dutch-Indonesian children stayed behind with their mothers in the new Indonesia. Read about these children, their mothers and fathers. The texts are in Dutch but English and Indonesian versions will be provided.

The American Experience: Fly Girls Website devoted to the Women Airforce Service Pilots (WASPS), who signed up to fly with the U.S. military during World War II. Wives, mothers, actresses and debutantes joined the test-piloted aircraft, ferried planes and logged 60 million miles in the air. The site contains interview transcripts, a bibliography, transcrips of documents and letters, a WASP timeline 1937-1979, maps, and other resources.

Women Warriors of Japan. The Role of the Arms-Bearing Women in Japanese History Online article by Ellis Amdur.

Women’s Services, First World War A Research Guide from the UK National Archives.

Voicing Conflict: Women and 20th Century Warfare / Les Voix du conflit : femmes et guerres au XXème siècle

« Voicing Conflict: Women and 20th Century Warfare / Les Voix du conflit : femmes et guerres au XXème siècle », Miranda, n°2, juillet 2010

 

Sommaire du numéro

Introduction. Karen MESCHIA

Front Line Voices / Voix sur la ligne de front

X-Ray Vision: Women Photograph War. Margaret R. HIGONNET

W.A.A.C.s : Crossing the line in the Great War. Claire BOWEN

Roles in Conflict: The Woman War Reporter. Maggie ALLISON

Home Front Voices / Voix du Home Front

New Slants on Gender and Power Relations in British Second World War Films. Elizabeth de CACQUERAY

« Careless Talk »: Word Shortage in Elizabeth Bowen’s Wartime Writing. Céline MAGOT

« A secret at the heart of darkness opening up » : de Little Eden-A Child at War (1978) à Journey to Nowhere (2008), les mots de la guerre ou les batailles du silence dans l’écriture autobiographique d’Eva Figes. Nathalie VINCENT-ARNAUD

Naomi the Poet and Nella the Housewife: Finding a Space to Write from. The Wartime Diaries of Naomi Mitchison and Nella Last. Karen MESCHIA

Conflict, Power and Gender in Women’s Memories of the Second World War: a Mass-Observation Study. Penny SUMMERFIELD

Voices for Peace / Voix pour la paix

Woman as Peacemaker or the Ambivalent Politics of Myth. Cyril SELZNER

Les Filles d’Athéna et des Amazones en Amérique. Nicole OLLIER

When Women Write the First Poem: Louise Driscoll and the « war poem scandal ». Jennifer KILGORE-CARADEC

H.D. and the Angelus Militans. Suzanne HOBSON

Articles hors-thème / Occasional papers

Nation and National Identity in Susan Glaspell’s Inheritors (1921). Emeline JOUVE

Self-Dispossessing Possessors. Businessmen and Salesmen in Eugene O’Neill’s Fictional America. Annalisa BRUGNOLI

An American Tragedy: Memory and History in Eugene O’Neill’s A Touch of the Poet and Mourning Becomes Electra. Aurélie SANCHEZ

Recensions / Reviews

Martin J.S. Rudwick, Worlds Before Adam: The Reconstruction of Geohistory in the Age of Reform. Laurence TALAIRACH-VIELMAS

Susan Redington Bobby (ed.), Fairy Tales Reimagined: Essays on New Retellings. Sylvie MAUREL

Ralph O’Connor, The Earth on Show: Fossils and the Poetics of Popular Science, 1802–1856. Laurence TALAIRACH-VIELMAS

Triangles roses, de Milorad Vicanovic-Maza et Michel Dufranne

Vicanovic-Maza Milorad et Dufranne Michel, Triangles roses,

Soleil Productions, 2011, BD.

9782302017238.jpg

Résumé :

Dessinateur de publicité et professeur de dessin, Andreas est homosexuel. Pas une “grande folle” travestie mais un homosexuel discret, joyeux et romantique, dans le Berlin des années 30. Mais la peste brune envahit peu à peu les rues, la cité, les institutions. Des lois sont promulguées. Andreas fait l’expérience de la violence, physique ou morale. On l’envoie en prison du fait de sa préférence sexuelle, puis dans un camp de concentration. Survivant aux mauvais traitements, la libération et l’après-guerre ne lui apporteront pas plus de repos. Fait prisonnier de droit commun, un nouveau combat s’engage pour sa réhabilitation. Ce combat, qui semble perdu d’avance, se gagnera par la résignation et la trahison de son identité. Comme beaucoup d’autres homosexuels, il travestira son histoire, se dira « triangle rouge » ; se conformera à la société civile en se mariant avec une lesbienne et éduquera l’enfant qu’elle eut (de force) avec un sous-officier nazi. Malgré le refoulement nécessaire, en état de survie durant de si longues années, Andreas n’oubliera jamais qu’il fut l’un des leurs. Devant les interrogations de son petit-fils, Andreas se livre enfin…

Mot de l’éditeur :

Dessinateur de publicité et professeur de dessin, Andreas est homosexuel. Pas une “grande folle” travestie mais un homosexuel discret, joyeux et romantique, dans le Berlin des années 30. Mais la peste brune envahit peu à peu les rues, la cité, les institutions. Des lois sont promulguées. Andreas fait l’expérience de la violence, physique ou morale. On l’envoie en prison du fait de sa préférence sexuelle, puis dans un camp de concentration. Survivant aux mauvais traitements, la libération et l’après-guerre ne lui apporteront pas plus de repos. Fait prisonnier de droit commun, un nouveau combat s’engage pour sa réhabilitation. Ce combat, qui semble perdu d’avance, se gagnera par la résignation et la trahison de son identité. Comme beaucoup d’autres homosexuels, il travestira son histoire, se dira « triangle rouge » ; se conformera à la société civile en se mariant avec une lesbienne et éduquera l’enfant qu’elle eut (de force) avec un sous-officier nazi. Malgré le refoulement nécessaire, en état de survie durant de si longues années, Andreas n’oubliera jamais qu’il fut l’un des leurs. Devant les interrogations de son petit-fils, Andreas se livre enfin…