A paraître : Yashka, journal d’une femme combattante

Stéphane Audoin-Rouzeau, Nicolas Werth, Yashka, journal d’une femme combattante, Paris, Armand Colin, 2012.

9782200275167-V.jpg Mot de l’éditeur :

Voici le récit du destin extraordinaire de Yashka, simple paysanne russe qui s’est engagée dans l’armée du Tsar dès le début de la Première Guerre mondiale. Lorsque survient la révolution de mars 1917, elle obtient du gouvernement provisoire de créer un bataillon de femmes placé sous son commandement. 
Si certains font d’elle une haute figure du féminisme, Yashka aspire seulement à sauver sa « Sainte Russie » et à faire honte aux hommes qui ont renoncé à se battre dans l’espoir d’une paix séparée. Pourtant, lors de la dernière offensive de l’armée russe, le «bataillon de la mort» conduit par Yashka se fait massacrer en pure perte. 
Dans la guerre civile qui s’annonce, elle s’engage du côté de la contre-révolution. Les événements la poussent à quitter la Russie et à rejoindre l’Amérique afin d’y effectuer une tournée de propagande pour les «blancs». C’est là qu’elle rencontre Isaac Levine, un exilé russe à qui elle raconte son histoire. Publié en 1919, ce récit était tombé dans l’oubli. Stéphane Audoin- Rouzeau et Nicolas Werth le ressuscitent en soulignant la véracité et la portée historique de ce texte exceptionnel.

Sommaire :

Première partie : La Guerre
1. Mon engagement
2. Dans la zone de mort
3. Blessée et paralysée
4. Huit heures aux mains de l’ennemi
Deuxième partie : La Révolution
5. La révolution au front
6. J’organise le bataillon de la mort
7. L’affaire du comité
8. Le bataillon au front
9. En mission chez Kornilov
10. L’armée devient une bande de sauvages
Troisième partie : La Terreur
11. Le triomphe du bolchevisme
12. En face de Lénine et de Trotsky
13. Prise au piège
14. Sauvée par miracle
15. Je quitte la Russie