Les femmes-soldats du contingent français en Afganistan

Les femmes-soldats du contingent français en Afganistan

Qui sont ces femmes soldats, ces 5% du contingent qui partent en Afghanistan ? Elles sont environ 200. La première surprise, c’est leur jeunesse et toutes ont demandé à partir. Un reportage d’Emmanuelle Eyles pour Marie-Claire. Elles sont environ 200 et  Emmanuelle Eyles en a rencontré une petite poignée, par l’intermédiaire du service de presse de l’armée.  La première surprise a été leur jeunesse. Elles ont 23, 27, 29 ans. Elles ont toutes signé très jeunes, vers 17 ans, sans hésitation et avec passion. Aujourd’hui, elles n’ont pas 30 ans et n’hésitent pas à partir six mois à plus de 35.000 kms de chez elles faire l’expérience du feu. Beaucoup d’entre elles sont des mamans et ont une vie de famille « tout à fait normale » quand elles sont en France. Emission à (ré)écouter sur le site de France Info.

Emmanuelle Eyles, « Femmes de guerre : elles ont fait l’Afghanistan »,

Marie-Claire.

Elles n’ont pas 30 ans et déjà essuyé les tirs de roquette des talibans. Pour elles, partir dans le « bourbier afghan » était un choix. A l’hôpital militaire ou sur les postes avancés en pleine montagne, ces soldates ont vécu l’épreuve du feu. Elles nous racontent.

En Afghanistan, 5% des effectifs français sont des femmes.

Quatre mille soldats français en décousent sur le terrain avec les insurgés en Afghanistan. « Soldats » ou « soldates », car 5 % des effectifs sont des femmes, souvent jeunes. Depuis 2000, au sein de l’Armée, les femmes ont accès à tous les postes. Elles sont sur la base centrale de soutien logistique, à Kaboul, à l’hôpital militaire de la capitale et sur les deux postes avancés en pleine montagne, dans les régions de Kapisa et de Surobi, sous responsabilité française.

Pour en savoir plus : Femmes de guerre : elles ont fait l’Afghanistan – Marie Claire