Exposition : « la Chair de la guerre, une histoire de femmes »

À la Sorbonne, exposition la Chair de la guerre, une histoire de femmes

Article d’André Balbo

La Chair de la guerre, une histoire de femmes, l’exposition d’Yvelyne Wood, se tiendra à la Sorbonne du 5 janvier au 14 avril 2012, sous le patronage du Haut Commissariat pour les Réfugiés (HCR), agence de l’ONU pour les réfugiés.

Elle s’ancre dans l’histoire intime des femmes en temps de guerre. En effet, qu’elles en soient actrices ou victimes, les femmes vivent la guerre de l’intérieur, de gré ou de force.

La chair, c’est donc celle des femmes, exposées à la barbarie humaine. Cela passe tout d’abord par la destruction du foyer, de la maison et de la famille, puis par l’exil forcé et le viol, utilisé partout à travers le monde, comme une véritable arme de guerre.

Parcours initiatique, l’exposition met en lumière le vécu des femmes pendant la guerre, grâce à des témoignages individuels de femmes et des matériaux chargés d’histoire, caractéristiques du travail d’Yvelyne Wood : métal, rails de chemin de fer, vêtements, vidéo, archives de guerre. On traverse les guerres contemporaines depuis la Seconde Guerre mondiale pour arriver à l’installation TPIY qui quitte délibérément l’échelle humaine pour prendre une dimension monumentale et évoquer l’ampleur des crimes de guerre commis contre les femmes. Lire la suite ici

André Balbo

Sources : Yvelyne Wood, HCR, TPIY, galerie Soufflot, galerie Saint-Jacques de l’Université Panthéon-Sorbonne