Viols en temps de guerre: les hommes aussi

Par Marc Le Pape, sociologue, membre du comité scientifique du Crash (Centre de Réflexion sur l’Action et les Savoirs Humanitaires)

Depuis le début des années 2000, plusieurs chercheurs de langue anglaise posent régulièrement la question suivante: pourquoi les organisations d’aide internationales (agences des Nations unies et ONG) prêtent-elles si peu attention aux viols d’hommes et de garçons commis dans des situations de conflit armé?

En fait, le désintérêt n’est pas aussi systématique que ces chercheurs le déclarent. Ces viols en temps de guerre ont été évoqués par Amnesty international et Human Rights Watch; le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies a organisé une discussion sur ce sujet en juin 2008, au cours de laquelle un bilan a été dressé et des recommandations définies à l’adresse des chercheurs, en particulier celle-ci: trouver une perspective de recherche qui évite de réduire les hommes au statut de violeurs…

Lire la suite ici sur le blog « Issues de secours – Quels enjeux pour l’humanitaire ? »